Les travaux d’isolation de l’habitat

Quoi de plus contraignant que de vivre dans une maison mal isolée ? Entre les ponts thermiques et les dépenses énergétiques toujours plus importantes, des travaux s’imposent à vous. Il ne s’agit pas de n’importe quels travaux, puisque vous serez dans l’obligation de reprendre l’isolation de votre habitat. Allant de la charpente aux fenêtres sans oublier les murs, l’usage de techniques adéquates devrait permettre, au final, à votre logement d’être parfaitement isolé. Et ceci aussi bien sur le plan thermique que sur le plan acoustique. Voici une synthèse des types d’isolants et des choix à opérer pour aboutir à une isolation réussie de son habitat.

Intérêt d’une bonne isolation

Entre économies de chauffage, valorisation de l’habitat et confort thermique, l’intérêt d’une bonne isolation n’est plus à discuter. Toutefois, il est important d’avoir assez d’informations sur le sujet afin d’opérer les bons choix. Pour cela, il existe plusieurs sites dédiés qui pourront vous être assez utile comme c’est le cas avec les travaux habitat sur la maison mere.

En matière d’économies d’énergies par exemple, la réalisation de travaux thermiques adaptés aux besoins d’une maison permet de réduire la facture de chauffage d’au moins 25 %. Par ailleurs, l’isolation des murs offre 20 à 25 % d’économies contre environ 30 % lorsque la toiture est bien isolée. De ce fait, vous aurez moins besoin de chauffer et vous pourrez également vous contenter d’une chaudière avec une puissance moyenne ou faible.

Ensuite, une meilleure isolation permet d’améliorer nettement le confort thermique d’un habitat. Tout d’abord, la chaleur n’aura plus à s’échapper vers l’extérieur, puisque les ponts thermiques seront supprimés. Puis, les courants d’air froid n’auront plus à s’infiltrer dans votre maison. Enfin, le fait qu’une maison soit bien isolée et n’ait pas besoin d’être chauffée tout le temps contribue au respect de l’environnement ; on a un habitat moins énergivore. Et cela va aider à économiser de l’énergie à l’échelle planétaire ?

Les travaux d’isolations à réaliser

Si vous envisagez d’effectuer une rénovation de l’isolation de votre habitat, vous devez d’abord savoir qu’il s’agit d’un projet global. Et si la maison est à considérer dans son ensemble, les différentes parties sont à distinguer les unes des autres, puisqu’elles seront traitées différemment. Ensuite, il faudra faire réaliser un diagnostic thermique par des professionnels. Cela permettra d’avoir une idée des failles de l’isolation actuelle de votre habitat. Enfin, vous aurez probablement besoin d’une déclaration de travaux dans le cas où l’isolation extérieure est concernée et si cela aura une incidence sur l’aspect extérieur de la maison.

  1. L’isolation des charpentes 

Principale source de déperdition thermique, l’isolation des combles vous fera réaliser des économies substantielles sur votre consommation d’énergie. Le tout dépendra par la suite de la structure de la charpente ainsi que des prouesses thermiques convoitées. Néanmoins, la résistance thermique devra atteindre les 8 m². K/W pour être considérée comme acceptable.

Dans le cas où vous disposez de combles perdus, donc non aménageables, la méthode d’isolation consistera à souffler mécaniquement de la laine minérale. Pour une charpente aménagée, elle consistera à étaler des rouleaux ou panneaux d’isolant intercalés entre les composants de la charpente.

  1. L’isolation des murs

La performance d’un isolant se mesure par la résistance thermique notée R. Plus l’indicateur R est élevé, plus le produit est isolant. Exprimé en m². k/W, il traduit la conductivité et l’épaisseur du matériau à utiliser. La RT 2012 fixe le niveau minimal à atteindre dans l’isolation des murs à R= 4 m2K/W. pour y arriver, on distingue deux techniques :

  • l’isolation par l’intérieur : généralement en dessous des performances requises, l’isolation des murs par l’intérieur permet cependant de garder l’aspect extérieur de l’habitat inchangé. Sa réalisation ne nécessite pas un coût trop élevé et peut se faire par pose de panneaux isolants sur le mur ou sur une ossature en bois ou métallique. Elle peut également se faire par projection de l’isolant en vrac.
  • l’isolation par l’extérieur : les atouts de cette méthode sont assez nombreux. Elle permet de réduire les effets de la l’accumulation, ravaler la façade. Vous pourrez également isoler entièrement le logement et conserver les surfaces habitables.
  1. L’isolation des fenêtres

La bonne isolation de vos fenêtres vous offrira à coup sûr une isolation acoustique réussie. Elle est également utile sur le plan thermique en ce sens où elle permettra de réduire une grande partie des fuites d’airs chauds et l’infiltration de courants d’air. Différentes techniques sont possibles pour isoler ses fenêtres : les claustrer avec des joints, doubler le vitrage sans changer les fenêtres ou les doubler avec du plastique.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply